Informations pratiques

Langue : La langue officielle de l'île est l'anglais, mais les Mauriciens pratiquent, dans la vie quotidienne, le créole et le français. L'anglais restant utilisé dans l'administration.

Monnaie : La monnaie locale est la roupie mauricienne, le taux de change varie d'une semaine à l'autre (1 euro = 38 à 45 roupies )
Les cartes de crédit, MasterCard, Visa, American Express, Diners et les chèques de voyages sont acceptés dans les hôtels et les grands magasins. Des distributeurs automatiques sont disponibles dans toutes les agglomérations importantes, à Maurice et à Rodrigues. Dans les banques, le retrait d'argent avec une carte de paiement est facile et rapide. Les banques sont ouvertes de 9 h à 15 h du lundi au jeudi et de 9 h à 17 h le vendredi.

Vaccin : aucun vaccin n'est demandé aux voyageurs venant d'Europe. Il n'y a aucun risque de paludisme à Maurice ou à Rodrigues.

Visa : pas de visa nécessaire pour les membres de l'Union Européenne pour un séjour de moins de 3 mois. Présenter à l'arrivée : passeport valable minimum 6 mois, billet de retour et bon de réservation d'hôtel.

Electricité :  220 V. Prise continentale à deux fiches ou anglaise à trois fiches. Adaptateur à prévoir.

Décalage horaire : (GMT +4) l'île Maurice est en avance sur la France de 3h en hiver, 2h en été. 

 

Saisons

L'été austral : de novembre à avril
Il fait chaud et humide avec des pointes en février. Les pluies sont abondantes surtout sur le plateau central tout particulièrement entre février et mars. Il fait jour de 5h30 à 19h. La période de décembre à mars est la meilleure saison pour la plongée et celle d'octobre à avril pour la pêche au gros.La saison des cyclones s'étend de janvier à mars.

L'hiver austral : de mai à octobre
Il fait plus frais. Cette saison se caractérise par la prédominance des alizés, vents frais d'est à sud-est. Les températures les plus basses sont enregistrées en août (20°C sur la côte) . Il fait jour de 6h45 à 17h45. C'est la meilleure saison pour le surf (juin - août).


Histoire   

L'île Maurice était déjà connue des Arabes au Xème siècle. Découverte en 1505 par le navigateur portugais, Pedro Mascarenas, elle fut occupée successivement par les Hollandais (1598-1710), les français (1715-1810) et fut cédée à l'Angleterre en 1814 par le Traité de Paris. Maurice accéda à l'indépendance le 12 mars 1968 et la république fut proclamée le 12 mars 1992. Le pays est une démocratie parlementaire en partie calquée sur le mode britannique. Le parlement est constitué de 62 députés élus tous les 5 ans au suffrage universel. Le président est le chef de l'état mais tous les pouvoirs constitutionnels sont exercés par le premier ministre et son cabinet.

Géographie
La superficie de l'île Maurice, d'environ 1865 km2 dont 330km de côte presque entièrement entourée de récifs de corail, comprend un vaste plateau central et des montagnes impressionnantes.
L'île Maurice est située au sud est de l'Océan Indien (20° S/ 57,5°E) soit approximativement à 230km de la Réunion, 860km de Madagascar et 4,700km de.Mumbai.
Le plateau central qui s'élève à près de 600m d'altitude, est parsemé de cratères volcaniques éteints ou s'entrecroisent rivières et chutes d'eau. En bordure de ce plateau, s'élèvent trois chaînes de montagnes caractérisées par des masses de basalte fantastiquement façonnées, témoins de l'origine volcanique de l'île. De ces chaînes, s'élèvent plusieurs pics : le Piton de la Rivière Noire (828m), le Pieter Both (823m) et le Pouce (812m).


Economie
L'économie mauricienne repose essentiellement sur quatre piliers : le textile, le sucre, le tourisme et le secteur des services. L' exportation du sucre représentait pour longtemps la source principale de devises pour le pays avant de perdre sa prééminence au fur et à mesure que l'économie se diversifiait. Le développement accru du secteur des affaires et des services financiers, et l'émergence du secteur des communications et des services informatiques ainsi que l'exploitation des ressources marines (sea food hub)devraient à l'avenir constituer les principaux moteur de la croissance.

  
Population
Avec un peu plus de 1,2 million d'habitants, l'île Maurice est composée de groupes ethniques de diverses origines : indienne (hindoue et musulmane), africaine, européenne et chinoise. Les immigrés se sont installés dans l'île en plusieurs vagues de peuplement, apportant avec eux leurs cultures, leurs langues, leurs valeurs et leurs traditions. Tant et si bien, qu'aujourd'hui, Maurice est considérée comme un véritable potpourri culturel. Elle est souvent citée comme exemple de pays où les principales religions du monde co-existent pacifiquement.

Cultures et traditions
Il n'est pas surprenant que les Mauriciens, dont les origines appartiennent à trois continents, célèbrent un certains nombre de fêtes qui reflètent la diversité de leurs cultures. La plupart des fêtes sont liées à la religion.

Fêtes chinoises

La Fête du Printemps correspond au Nouvel An chinois. Elle est célébrée chaque année à une date différente (janvier/février). Sa célébration est toujours accompagnée de longues explosions de pétards.
La Fête du Dragon ou la Fête des Lanternes vient clôturer les célébrations du Nouvel An chinois, quinze jours après la Fête du Printemps. Des défilés costumés et les danses de dragons et de lions animent les rues de Port-Louis et des villes des Plaines Wilhems. 

Fêtes Hindoues

Les fêtes hindoues sont toujours spectaculaires et donnent lieu à des célébrations publiques.
La Fête de Cavadee est célébrée en janvier/février. Elle est parmi les plus impressionnantes des festivités tamoules. Le corps transpercé d'aiguilles, la langue et les joues percées de broches, les dévots en transe et en pénitence marchent en portant le ' Cavadee '.
La Marche sur le feu, pratiquée par les Tamouls, a surtout lieu en décembre ou en février. Après dix jours de purification par l'abstinence, la méditation et la prière, les pénitents se rendent au temple et traversent à pas lents un brasier de charbons puis se trempent les pieds dans du lait pour apaiser l'ardeur de la brûlure.
Maha Shivratree est une des fêtes les plus populaires de l'île. Elle se déroule sur cinq jours en février et se termine par la grande nuit de Shiva. Après avoir veillé toute la nuit, les dévots vêtus de blanc immaculé portent le ' kanwar ', des arches de bois couvertes de fleurs et de miroirs, en procession à Grand-Bassin pour prendre l'eau bénite du lac.
Divali est la plus gaie et la plus animée de toutes les festivités hindoues. Ce jour férié du mois d'octobre ou de novembre, marque la victoire du Dieu Rama sur le roi démon Ravana et symbolise la victoire du bien sur le mal. A la tombée de la nuit, maisons modestes ou luxueuses brillent de mille lumières. Les portes et les fenêtres restent grande ouverte pour laisser entrer la bonne fortune dans la maison.
Holi est d'une richesse qui égale les nombreuses légendes qui l'inspirent. Il s'agit de la fête de la joie, au cours de laquelle les hommes et les femmes s'aspergent d'eau colorée et de poudre. C'est le temps des célébrations et des échanges de voeux.

Fêtes chrétiennes

Les chrétiens accomplissent toutes les fêtes du calendrier religieux avec une ferveur intense.
Noël, avec le sapin et les cadeaux, touche toute la population, par-delà les communautés. Le père Noël est présent dans les foyers et les centres commerciaux.
La fête du Bienheureux Père Laval est une fête populaire spécifique à Maurice. Dans la nuit du 8 au 9 septembre, les Mauriciens, toutes confessions confondues, se pressent sur la tombe du Père Laval à Sainte Croix. Des guérisons miraculeuses sont attribuées à ce missionnaire français, évangélisateur des esclaves libérés, appelé l'apôtre des noirs. Il fut béatifié par Jean-Paul II le 19 avril 1979.

Fêtes musulmanes

Les fêtes musulmanes se résument le plus souvent à des prières collectives à la mosquée et à des repas en famille. La grande majorité des Musulmans mauriciens est sunnite modérée, très active sur le plan religieux et très soudée.
 L'Id El-Fitr, jour férié, est sans doute la fête la plus suivie des croyants musulmans. Ils célèbrent dans l'allégresse la fin du mois du jeûne du Ramadan par des prières, des échanges de cadeaux, des voeux, des visites à la famille et l'aumône aux pauvres.
Le Yaum-Um-Nabi (paix soit sur lui) commémore la naissance du Prophète Mahomet (paix soit sur lui). A cette occasion, les fidèles se rassemblent à la mosquée pour écouter le récit de sa vie. Id-El-Adha est observée pour marquer le sacrifice du Prophète Abraham. A cette occasion, des animaux sont sacrifiés (moutons, cabris ou boeufs) et trois parts égales sont faites pour les pauvres, les proches et la famille.
Le Ghoon, qui commémore le martyre de l'Imam Hussein, descendant du Prophète, est célébré par une petite minorité chiite et quelques sunnites. La procession anime uniquement les rues de la Plaine Verte, faubourg Est de Port-Louis regroupant une forte communauté musulmane.

Le séga
Le coeur de Maurice vibre au rythme du séga. Cette musique, ces chants, cette danse, dérivés de la musique africaine datant de l'époque de l'esclavage et propres à Maurice, sont devenus synonymes de joie de vivre. Le frottement des pieds, le balancement des hanches,les textes créoles font partie intégrante de la musique.  Plusieurs types de séga se côtoient aujourd'hui à Maurice. Le séga typique (où les seuls instruments sont la ravanne, la maravanne et le triangle) a ses adeptes inconditionnels. Le séga d'aujourd'hui est marqué par les influences contemporaines avec l'introduction des instruments modernes. Les représentations locales sont nombreuses surtout le samedi soir. Souvent, ce moment de fête se déroule sur la plage devant un grand feu. Des groupes de séga au style perfectionné donnent des représentations dans la plupart des hôtels.

 


 

      
 
Envoyer à un ami | Conditions générales
© copyright 2017 Check-in | Tous droits réservés | Web design